Transport d'une pale d'éolienne dans le cadre du repowering du parc éolien de JUVENT au Mont Crosin (BE) en 2016

Éoliennes considérées

Le choix de l'éolienne pour le projet de Parc éolien de la Grandsonnaz est basé sur les résultats des conditions de vent mesurées in situ, sur la situation actuelle du marché ainsi que sur les possibilités d'accès au site.

Critère énergétique

La norme IEC 64100 constitue la référence mondiale pour la caractérisation d’un site éolien en fonction des paramètres environnementaux (topographie, rugosité, turbulence, etc.). Elle se base notamment sur les paramètres de la vitesse de référence (Vref) et sur la turbulence du vent in situ. A l’aide de cette caractérisation du vent, le planificateur peut ensuite définir l’éolienne la plus appropriée dans la gamme de machines certifiées pour cette catégorie de vent.

Le site de la Grandsonnaz a été caractérisé selon la norme précitée comme étant IEC IIIA. Les éoliennes planifiées doivent ainsi correspondre à cette normalisation du vent afin d'optimiser la production énergétique du site.

Le marché actuel propose différentes éoliennes adaptées à la classe de vent IEC IIIA dont la puissance nominale varie entre 2 et 5 MW. L’analyse du marché basée sur le nombre d’éoliennes installées montre que le cœur du marché des éoliennes est compris dans la gamme des éoliennes du puissance de 3-4 MW, alors que le marché des éoliennes d'une puissance supérieure à 5 MW est seulement en cours de développement. A l’heure actuelle, et pour le cas de la conjoncture suisse, les faisabilités technique et économique d’un projet sont assurées et optimisées avec des éoliennes de la gamme des 3-4 MW..

Plusieurs types d’éoliennes de la catégorie IIA ont également été évaluées afin de réaliser une comparaison entre modèles à partir du productible et de l’investissement. Certains paramètres apparaissent donc comme des facteurs limitants pour le transport, tels que la longueur des pales (passage entre les maisons, courbes), le diamètre maximal du mât (passage des ouvrages d’art) ainsi que le poids de la génératrice (passage d’ouvrages d’art). Ces facteurs conjugués peuvent générer une réduction des dimensions de l’éolienne et diminuer le productible.

Dans le cas du site de la Grandsonnaz, ces éléments ont motivé le choix d’une sélection d'éoliennes de la gamme des 3-4 MW comprises dans un gabarit et répondant à des critères techniques, énergétiques, acoustiques et paysagers. En effet, au stade actuel et étant donné la durée des procédures, il n'est pas pertinent d'arrêter un unique modèle d'éolienne qui pourrait ne plus être produit lors de la réception du permis de construire.

Critère acoustique

Le critère acoustique constitue un élément central dans la sélection de l'éolienne appropriée au site du la Grandsonnaz. L'Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) impose des niveaux sonores d'immissions à respecter en fonction du type de zone.

Les niveaux d'immissions sonores sont calculés au niveau de chacune des habitations présentes dans le périmètre du projet éolien.

Afin de limiter l'impact du bruit, les éoliennes choisies, le sont en fonction de l'état de la technique actuelle, c'est-à-dire que la meilleure technologie disponible est privilégiée, de même les pales des éoliennes seront équipées de systèmes de peignes permettant de diminuer les émissions sonores des pales en rotation.

Critère paysager

Les éoliennes planifiées sont intégrées dans le paysage de la manière la plus respectueuse possible. Aux termes de plusieurs itérations depuis 2013, l'agencement des éoliennes actuelles a été optimisé de telle manière à limiter les effets potentiels de contre-plongées (coordination avec le canton de Neuchâtel), à respecter les rapports d'échelles avec les composantes locales et naturelles, à dégager particulièrement le point de vue emblématique du Chasseron, etc. Le projet ainsi présenté s'appuie sur les lignes de forces naturelles des crêtes du massif, à intervalle régulier. Il respecte en outre le principe de concentration des éoliennes recommandé par la Conception énergie éolienne (2017) de l'Office fédéral du développement territorial ARE.

Le planificateur a fait le choix de minimiser la hauteur total des éoliennes afin de privilégier l'aspect paysager par rapport au gain énergétique potentiel. Le modèle d'éolienne choisi ne dépassera pas la hauteur totale de 150 mètres.

Modèles d'éoliennes considérées

Parc de la Grandsonnaz : du courant régional vert pour approvisionner durablement le Nord vaudois

Logo_PEGRA_armalli_final_grand.png