Vent : une situation favorable pour le projet

Par sa situation géographique favorable, le projet de Parc éolien de la Grandsonnaz présente des conditions de vents très intéressantes, analysées par les autorités cantonales vaudoises en 2010. Le mât de mesure installé au printemps 2009 - et démantelé lors de l'été 2017 - permet de confirmer qu'avec une vitesse moyenne supérieure à 6.2 m/s à hauteur de moyeu (env. 90 m), (vitesse comprise entre 5.4 m/s et 7.03 m/s en fonction des emplacements) le site de la Grandsonnaz présente les conditions éoliennes parmi les plus intéressantes du canton de Vaud.

Vent.jpg

Les mesures des vents

La campagne de mesures des vents échelonnée sur près de 8 ans a permis de récolter des données in situ. L'ensemble des données mesurées a été nécessaire pour modéliser précisément les conditions de vent régnant sur le site du projet.

Le mât de mesure, d'une hauteur de 55 m, installé aux Cernets-Dessus était muni de 3 anémomètres, distribués à différentes altitudes afin de pouvoir établir l'évolution de la vitesse du vent en fonction justement de l'altitude. Ces mesures ont été complétées par l'utilisation d'un SODAR*, puis d'un LIDAR**, positionnés dans différents secteurs du périmètre de projet. Le but: obtenir des données précises de la vitesse des vents pour l'ensemble du site. Cette démarche est essentielle car la vitesse du vent sur le site varie significativement en fonction de l'exposition, de la topographie et de la couverture végétale du site.

Les milliers de données récoltées ont été corrélées avec celles fournies par des stations météorologiques qui portent sur de très longues périodes (plusieurs décennies) et permettent de corroborer l'exactitude des mesures in situ. Partant de là, les modélisations ont permis de définir la statistique de la vitesse du vent à l'endroit de la mesure ainsi qu'aux différents emplacements des éoliennes.

Estimation et modélisation du productible

L'estimation du productible revêt une importance primordiale dans tout projet énergétique. L'intérêt d'en déterminer la production électrique, en se basant sur les hypothèses les plus réalistes, est de pouvoir mettre en balance son apport énergétique avec les potentiels impacts issus de sa mise en œuvre.

*LIDAR (Light Detection And Ranging): appareil de télédétection utilisant un laser pour mesurer la vitesse et la direction du vent en altitude.

**SODAR (Sonic Detection And Ranging): appareil de télédétection utilisant les ondes sonores pour mesurer la vitesse et la direction du vent en altitude.